2012, apocalypse ou fin du monde ?

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, janvier 3 2010

2012

Parmi les films catastrophes, il en est un que l'on ne peut pas éviter. Il se nomme tout justement 2012 et met en scène une fin du monde très cinématographique, à voir absolument en 3D dans les cinémas équipés ou au minimum sur très grand écran.

Ce film est vraiment superbement réalisé, les images sont géniales et les effets spéciaux à couper le souffle. Côté scénario, étrangement, ça tient la route, même si les héros sont plus que des super héros et ont un cul bordé de nouilles !

Admirez donc la bande annonce de ce film à gros budget qui met en image l'une des possibles fin du monde prévues pour la fin décembre 2012.

jeudi, décembre 31 2009

L'apocalypse, c'est dans deux ans.

Il y a un peu moins d'une dizaine d'année, Les Guignols de l'Info (une émission satirique de la télévision française) s'amusait avec le Président Jacques Chirac disant sans cesse la phrase "Putain, 2 ans"... à propos des élections qui viendraient après.

Il se trouve que nous pourrions la ressortir car dans deux ans, à 10 jours prêt, c'est la fin du monde.

Le problème, c'est de savoir pourquoi on se dit tous que la fin du monde approche, pourquoi le web regorge de sites et théories sur cette thématique et aussi pourquoi tout le monde se base sur le calendrier maya pour prédire cette fameuse fin du monde.

L'apocalypse dans deux ans, y croyez vous ? Moi pas !

Et c'est effectivement une histoire de croyance plus qu'un fait : il se trouve que lorsqu'on veut croire à quelque chose, on trouve des éléments scientifiques ou statistiques pour démontrer ce que l'on veut croire... C'est ce qui se produit de plus en plus autour de nous entre théories du complot, films et livres, émissions télévisées et sites Internet catastrophistes.

La fin du monde aura-t-elle lieu le 21 Décembre 2012 ? Il suffira d'y être pour le savoir... et je compte bien profiter de ces deux dernières années, comme de chaque jour depuis ma naissance, car après tout, nous pouvons mourir demain...