2012, apocalypse ou fin du monde ?

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, janvier 10 2011

Les oiseaux ne se cachent pas toujours pour mourir

Selon la télévision les oiseaux se cachaient pour mourir, Richard Chamberlain y croyait... mais depuis quelques semaines, il a du changer d'avis.

En moins d'un mois des centaines d'oiseaux se sont mis à tomber du ciel aux Etats unis. Deux villes ont été touchées à quelques jours d'intervalle.

Ces deux évènements ont permis que les télévisions étrangères (et notamment en France) relatent les faits et expliquent que cela peut arriver mais que personne n'a de vrai explication.

Le problème, c'est qu'on ne sait pas si les oiseaux tombent parce qu'ils sont morts ou meurent lorsqu'ils sont tombés.

Certains ont évoqué des nuages de grêle, des feux d'artifice, des nuages toxiques et tout un tas d'autres choses, bizarrement on n'a pas beaucoup parlé de signe annonciateur d'apocalypse. Dans un sans, c'est pals plus mal, les gens qui annoncent l'apocalypse ont déjà assez d'arguments pour ça. il suffit de revoir l'année 2010 qui a été la plus dévastatrice depuis bien longtemps rien qu'à cause du dérèglement climatique, des incendies et des tremblements de terre.

2011 démarre aussi en grand avec des inondations importantes en Australie (avec peu de morts, mais tellement de dégâts).

A deux jours du premier anniversaire des tremblements de terre de Port au Prince en Haïti, on est en droit de se demander ce que la nature nous réserve en cette nouvelle année. Série de catastrophes ou une accalmie ?

Et si tout ceci ne dépendait que de nous ?

samedi, février 13 2010

La fin du monde est-elle à notre porte ?

On parle beaucoup des problèmes de climat, de la disparition d'espèces de plantes et d'animaux, de froids extrêmes et de chaleurs insupportables, mais voilà, ce ne sont pas des preuves de fin du monde !

De nombreux religieux utilisent les arguments de fin du monde pour recruter des brebis effrayées et les amener dans leur troupeau... De nombreux prédicateurs télévisés (ou pas) aux Etats-unis et un peu partout dans le monde usent de subterfuges pour effrayer leurs adeptes sous couvert de fin du monde afin d'obtenir gloire, puissance et argent.

Il faut arrêter !

Oui : la fin du monde est proche... mais pas forcément comme on la voit !

A force de se dire que al fin du monde sera cataclysmique, elle le sera car nous allons tout faire pour que cela colle à nos idées les plus sombres d'une fin de monde.

En réalité la nature évolue en fonction de l'activité des êtres vivants de cette Terre. Nous avons contribué au réchauffement climatique, la planète s'adapte en provoquant les températures extrêmes (dans les deux sens), la fonte des glaciers et des pôles, le déplacement du pôle nord magnétique qui s'éloigne chaque année un peu plus du pôle nord géographique.

Tout ceci n'a rien d'ésotérique, ce sont les conséquences logiques et totalement naturelles de notre évolution et de ce que nous avons fait de nos vies.

Rien de religieux ni de divin à tout ça, si ce n'est le miracle de la vie qui évolue en fonction de son environnement, comme elle l'a toujours fait : car au bout de tout, seule la vie compte, quelle qu'elle puisse être !

On vous dira que le tsunami qui a fait tant de mors il y a quelques années était un avertissement. On a dit aussi que le séisme d'Haïti est annonciateur de nombreux autres cataclysmes et que la fin est proche.

Pour moi, la seule fin qui découle de ces deux évènements, c'est celle d'une société égoïste qui ne bouge que pour elle-même et n'agit qu'en fonction de ses intérêts.

Ces cataclysmes naturels sont une des possibilité qu'offre la vie pour que nous réalisions que nous formons un tout, que les limites géographiques, éthniques et religieuses imposées par les Hommes aux Hommes ne veulent rien dire, qu'elles n'ont aucune réalité ! Nous sommes habitants de cette planète et à ce titre ce que nous faisons à un endroit a des répercussions sur l'ensemble de celle-ci.

Nous sommes des citoyens du monde. La mondialisation n'est pas un méfait mais une obligation : celle de réaliser que nous sommes tous issus de cette Terre et que pour y rester et y vivre en harmonie, nous devons arrêter de nous battre.

Que ce soient des tsunamis, des tremblements de terre (Italie, Chine, Haïti) ou des éruptions volcaniques dévastatrices, tous ces évènements naturels réveillent l'amour et la solidarité qui sommeillent en nous depuis trop longtemps. Faisons les sortir réellement et que la compassion, l'attention, l'amour et la paix règnent enfin en maître de tous nos actes.

Ce n'est que de cette façons que nous éviterons la fin du monde, cette apocalypse que l'on nous promet depuis si longtemps et qui a toujours pu être éviter lorsqu'elle s'approcher. Charge à nous de faire en sorte que ces oiseaux de mauvaise augure se trompent une fois de plus !